Societe Perillos

Notre Groupe de recherche existe depuis quelques années maintenant et n'a plus à démontrer le sérieux de ses travaux. Nos membres s'intéressent nécessairement au mystère dévoyé de Rennes le Château mais favorisent le terrain de Perillos
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 et si on parlait des templiers?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Goudin Juliette



Messages : 114
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Jeu 18 Mar - 14:05

André Douzet a écrit:
André Douzet a écrit:
j'aimerai ajouter une réflexion toute personnel à propos des boites et de la terre...
on note souvent qu'il est dit dans les chroniques de l'époque que le templier est tondu et porte la barbe... mais aussi on dit qu'il ne s'encombre pas de soin de lavage particulier. Il aurait présenté même des caractères de saleté ou de poussière. or vous le savez comme moi sous les climats d'orient si on ne se lave pas un minimum on est pas très à l'aise... si on veut des hommes efficaces au combat il faut qu'ils soient propres (ne serait-ce que pour lutter contre les infections et les parasites de la peau et du corps humain...).
si on considère que l'homme du temple est réputé comme le plus efficace là-bas, loin devant les hospitaliers, mais la peau assombrie c'est peut-être en raison de leur visage ou main ternies au moment extrême des combats par une couche, non pas de fond de teint ;-), mais de cette terre du pays qu'il se passaient irrégulièrement sur la peau... et leur donnait peut-être un teint... terreux?
c'est une hypothèse qui est la mienne et qui je le reconnais tt de suite ne vaut pas grand'chose et est des plus précaires (comme la vie d'1 homme là-bas)... elle n'engage que moi et est sans doute indéfendable comme le fut St Jean d'Acre à la fin de la 8ème croisade...
ad qui passe à la douche ;-)

En effet c'est très plausible !!! bon séjour en Nervie Smile sunny

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALERION

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 01/02/2010
Localisation : PAYS DES NERVIENS

MessageSujet: Bonsoir à vous...   Jeu 18 Mar - 22:48

Monsieur André.D. ,

Si l'on fait référence, en ce qui a toujours été avancé par certains historiens, à savoir des templiers peu respectueux de l'hygiène corporelle, sales et défaits...Rien de plus logique pour des militaires en action
prolongée dans des terres brassées par vent et sable.

J'en reviens aux boites dont il est question et qui nous invite au pourquoi des choses et surtout leurs utilisations.

Que son contenu soit une terre chrétienne ,c'est une certitude.
Qu'elle aie un symbole religieux et de foi chrétienne ,j'en conviens.
Qu'elle soit d'occident ,probablement.Mais dans ce cas, nous devons s'interroger sur les us et coutumes des celtes peuplant l'Occident.

N'importe quelle terre d'occident, je ne le pense pas.Toutes ces déductions, n'engage que moi et ne font qu'apporter de l'eau au "moulin" qui nous anime.

Je pense à une argile proche du rouge, sèchée elle reste toujours maléable avec l'apport d'eau où voir de salive... afin de se marquer le visage (tel les celtes) avec une teinture reflètant l'identité du guerrier . A l'occurence pour les templiers, le rouge couleur de leur croix et de leur foi en Christ.

Je proposerais bien à André de prélever une granule de cette terre sacrée...la poser sur un papier absorbant et déposer une goute d'eau sur cette terre,afin de vérifier la teinte qui en sortira.

Si nos chers templiers se peignaient le visage tel que nos ancêtres celtes,les pikte,gael,KUMRIS,breton,belge etc... , nous pourrions avancer qu'ils restaient sensibles à une foi chrétienne primitive issue ex:des moines d'Irlande les papas etc...Cette religion était déjà bien ancrée dans nos terres de celties bien avant Rome.
Voir Saint-Colomban et plus tardivement voir Saint-Malachie et Saint-Bernard.

Si vous pensez que j'extrapole, veuilez m'en excuser, mais cette petite boite n'est certainement pas anodine et pourrait nous dévoiler un aspect de la vie au quotidien de nos chevaliers au blanc manteau à la croix de guele.Voir plus!!!

Amicalement, Idea cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goudin Juliette



Messages : 114
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Ven 19 Mar - 3:22

ALERION a écrit:
Monsieur André.D. ,

Si l'on fait référence, en ce qui a toujours été avancé par certains historiens, à savoir des templiers peu respectueux de l'hygiène corporelle, sales et défaits...Rien de plus logique pour des militaires en action
prolongée dans des terres brassées par vent et sable.

J'en reviens aux boites dont il est question et qui nous invite au pourquoi des choses et surtout leurs utilisations.

Que son contenu soit une terre chrétienne ,c'est une certitude.
Qu'elle aie un symbole religieux et de foi chrétienne ,j'en conviens.
Qu'elle soit d'occident ,probablement.Mais dans ce cas, nous devons s'interroger sur les us et coutumes des celtes peuplant l'Occident.

N'importe quelle terre d'occident, je ne le pense pas.Toutes ces déductions, n'engage que moi et ne font qu'apporter de l'eau au "moulin" qui nous anime.

Je pense à une argile proche du rouge, sèchée elle reste toujours maléable avec l'apport d'eau où voir de salive... afin de se marquer le visage (tel les celtes) avec une teinture reflètant l'identité du guerrier . A l'occurence pour les templiers, le rouge couleur de leur croix et de leur foi en Christ.

Je proposerais bien à André de prélever une granule de cette terre sacrée...la poser sur un papier absorbant et déposer une goute d'eau sur cette terre,afin de vérifier la teinte qui en sortira.

Si nos chers templiers se peignaient le visage tel que nos ancêtres celtes,les pikte,gael,KUMRIS,breton,belge etc... , nous pourrions avancer qu'ils restaient sensibles à une foi chrétienne primitive issue ex:des moines d'Irlande les papas etc...Cette religion était déjà bien ancrée dans nos terres de celties bien avant Rome.
Voir Saint-Colomban et plus tardivement voir Saint-Malachie et Saint-Bernard.

Si vous pensez que j'extrapole, veuilez m'en excuser, mais cette petite boite n'est certainement pas anodine et pourrait nous dévoiler un aspect de la vie au quotidien de nos chevaliers au blanc manteau à la croix de guele.Voir plus!!!

Amicalement, Idea cyclops

Ce peut en effet être complémentaire ! les templiers à leur création avaient des "créateurs" en relations avec les derniers Druides !!! à ceux que vous nommez, on peut ajouter St Dominique "Le lait de la Vierge" entre autre flower

@micalement

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Ven 19 Mar - 9:01

Bjr Alérion...
et d'abord que penseriez-vous de m'appeler tt simplement André...?;-) c'est plus simple moins protocolaire et j'aime bien mon patron...;-)
et puis il est pour moi l'écho de la tradition des 3 andré de Mont saunès... et le souvenir d'une aventure hors paire;-(
ensuite... et bien pour revenir sur vos remarques je dois vous avouer n'avoir jamais songé à cette expérience ni à ses conséquences si elle s'avérait exacte... et vous ne pouvez pas savoir, Alérion, combien il me serait cher de croire que vous avez raison... et toute l'eau que ceci apporterait au moulin du sujet templier si salement souvent galvaudé alors que la réalité est si belle en la matière...
très vite je me suis souvenu de quelques images du film Bravehearth... et effectivement les hommes d'écosse vont à la bataille le visage peint de bleu et de noir (dont le héro lui-même...)
ensuite puisque de film je parle il y en a un autre montrant les templier en Palestine et leur Gd Maitre dans le rôle du félon... je ne me souviens plus du titre mais revoyez-le... il me souvient que ce personnage avait les cheveux teint outrageusement de roux... hé oui... de ROUX... vous savez? ce roux si proche du... ROUGE de la lune de Paques et d'une autre chevelure moins virile certes mais bien plus énigmatique et féminine;-)
et voilà que vous soulevez un lièvre énorme peut-être roux ou... rouge!!!! celui du mystère de Paques?
bien évidemment que je tenteraai l'expérience... mais si ça marche... qui nous croira??? qui ne dira pas "c'est un coup monté!!!"... mais après tout on s'en fiche?
le rouge... le rouge... l'ocre ça me fait songer que le château de la dame de trèfle et celui de Montsaunès sont sur des salines naturelles du type gemme... et leur couleur est un rose profond parfois ocré... la Mdeleine en Ardèche est sur l'argile de rivière brune... dans le Verdon et le niçois aussi... certes la terre ramassée là si elle n'est pas rouge sang est toutefois bien ocré de rouge...
pour ma part j'ai tjrs, depuis que je suis allé aux école de D. Reju et autres S. Hutin, été subjugué par ces hommes emplis de leurs défauts immenses mais aussi de leurs qualités... une histoire d'Homme en fin de compte... des sites posés par n'importe où... calculés sur des lieux qui respirent la tradition... regardez bien les alentours de tous ces sites... un passé obscure et oublié respire encore en ces lieux que ces hommes respectèrent et parfois, je le crois, amplifièrent considérablement... comme à Marlette aux confins du Pilat... où les mégalithes en place furent complètement intégrés dans les infra-structures de la commanderie... à si peu de distance de leurs potes (ou potes en ciel? ;-), de leur maison d'été... les bons pères chartreux ;-)
vaste programme si agréable à développer...
merci en tous cas pour ces chemins que je ne savais pas...

j'aime bien quand vous extrapolez Alerion ;-) !!!! continuez je vous prie car vous êtes ici chez vous et nous suspendus à vos extrapolations si chaleureuses...;-)
ad


ALERION a écrit:
Monsieur André.D. ,

Si l'on fait référence, en ce qui a toujours été avancé par certains historiens, à savoir des templiers peu respectueux de l'hygiène corporelle, sales et défaits...Rien de plus logique pour des militaires en action
prolongée dans des terres brassées par vent et sable.

J'en reviens aux boites dont il est question et qui nous invite au pourquoi des choses et surtout leurs utilisations.


Que son contenu soit une terre chrétienne ,c'est une certitude.
Qu'elle aie un symbole religieux et de foi chrétienne ,j'en conviens.
Qu'elle soit d'occident ,probablement.Mais dans ce cas, nous devons s'interroger sur les us et coutumes des celtes peuplant l'Occident.

N'importe quelle terre d'occident, je ne le pense pas.Toutes ces déductions, n'engage que moi et ne font qu'apporter de l'eau au "moulin" qui nous anime.

Je pense à une argile proche du rouge, sèchée elle reste toujours maléable avec l'apport d'eau où voir de salive... afin de se marquer le visage (tel les celtes) avec une teinture reflètant l'identité du guerrier . A l'occurence pour les templiers, le rouge couleur de leur croix et de leur foi en Christ.

Je proposerais bien à André de prélever une granule de cette terre sacrée...la poser sur un papier absorbant et déposer une goute d'eau sur cette terre,afin de vérifier la teinte qui en sortira.

Si nos chers templiers se peignaient le visage tel que nos ancêtres celtes,les pikte,gael,KUMRIS,breton,belge etc... , nous pourrions avancer qu'ils restaient sensibles à une foi chrétienne primitive issue ex:des moines d'Irlande les papas etc...Cette religion était déjà bien ancrée dans nos terres de celties bien avant Rome.
Voir Saint-Colomban et plus tardivement voir Saint-Malachie et Saint-Bernard.

Si vous pensez que j'extrapole, veuilez m'en excuser, mais cette petite boite n'est certainement pas anodine et pourrait nous dévoiler un aspect de la vie au quotidien de nos chevaliers au blanc manteau à la croix de guele.Voir plus!!!

Amicalement, Idea cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALERION

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 01/02/2010
Localisation : PAYS DES NERVIENS

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Ven 19 Mar - 11:18

Bonjour André,

Voici un extrait prélevé sur Wikipédia, qui pourrait venir étayer nos propos sur le sujet de l'argile.


Fresques templières [modifier]
L'intérieur de la chapelle est remarquable car ses murs nord, est et ouest sont ornés de plusieurs fresques concernant les Templiers : des scènes de la victoire des croisés et de l'armée franque de Hugues le Brun de Lusignan et de Geoffroy Martel (frère de Guillaume Taillefert comte d'Angoulême) sur les Sarrazins menés par Nourreddine, dans la plaine de la Bocquée, en 1163.
Ces fresques représentent des cavaliers en armes, ainsi que d'autres sujets dont un bateau qui pourrait être une nef templière. Ces fresques sont réalisées par application d'une ARGILE ROUGE !!! locale liée au blanc d'œuf, dont la couleur a résisté au temps. Ces peintures ont été effectuées en plusieurs étapes par des artistes différents : sur le mur nord, en premier la frise du haut qui raconte une bataille, plus tard la frise du bas qui représenterait un échange de prisonniers et après un décor de frises les unes géométriques, les autres en rinceau, qui masquent par endroit le haut des heaumes et les sabots des chevaux.



chapelle templière du Cressac.
Sans compter, que l'argile est un remède universel et qui ne coûte rien...Alors pourquoi pas adopté par les templiers?
Qui sait: sicatrisation?infections cutanées?Blessures?protection de la peau? ingestion pour problème de digestion, prévenir les brûlures cutanées etc...

elles nous offrent un arc-en-ciel de couleurs naturelles, si proche de celui qui se laisse admirer quand pluie et soleil se marient. Cette image pour nous rappeler que les argiles, indissociables de l'eau et du soleil, s'appliquent très humides. On sait en effet qu'une argile sèche ne possède pas de vertus curatives: seule l'argile humide est capable d'échanger quelques-uns de ses ions (selon de récentes recherches). Mais l'argile a toujours accompagné l'homme et ses rites à travers les siècles et les traditions...
Tous ces facteurs, tentent vers une logique imparable, l'O.D.T. était aussi pragmatique dans ses actions et réflexions.

Alors, argile rouge où quelconque?
On attend le verdicte avec impatience !


Aaaah ,ces jolies petites boîte !!!

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goudin Juliette



Messages : 114
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Ven 19 Mar - 14:02

[quote="ALERION"]Bonjour André,

Voici un extrait prélevé sur Wikipédia, qui pourrait venir étayer nos propos sur le sujet de l'argile.


Fresques templières [modifier]
L'intérieur de la chapelle est remarquable car ses murs nord, est et ouest sont ornés de plusieurs fresques concernant les Templiers : des scènes de la victoire des croisés et de l'armée franque de Hugues le Brun de Lusignan et de Geoffroy Martel (frère de Guillaume Taillefert comte d'Angoulême) sur les Sarrazins menés par Nourreddine, dans la plaine de la Bocquée, en 1163.
Ces fresques représentent des cavaliers en armes, ainsi que d'autres sujets dont un bateau qui pourrait être une nef templière. Ces fresques sont réalisées par application d'une ARGILE ROUGE !!! locale liée au blanc d'œuf, dont la couleur a résisté au temps. Ces peintures ont été effectuées en plusieurs étapes par des artistes différents : sur le mur nord, en premier la frise du haut qui raconte une bataille, plus tard la frise du bas qui représenterait un échange de prisonniers et après un décor de frises les unes géométriques, les autres en rinceau, qui masquent par endroit le haut des heaumes et les sabots des chevaux.



chapelle templière du Cressac.
Sans compter, que l'argile est un remède universel et qui ne coûte rien...Alors pourquoi pas adopté par les templiers?
Qui sait: sicatrisation?infections cutanées?Blessures?protection de la peau? ingestion pour problème de digestion, prévenir les brûlures cutanées etc...

elles nous offrent un arc-en-ciel de couleurs naturelles, si proche de celui qui se laisse admirer quand pluie et soleil se marient. Cette image pour nous rappeler que les argiles, indissociables de l'eau et du soleil, s'appliquent très humides. On sait en effet qu'une argile sèche ne possède pas de vertus curatives: seule l'argile humide est capable d'échanger quelques-uns de ses ions (selon de récentes recherches). Mais l'argile a toujours accompagné l'homme et ses rites à travers les siècles et les traditions...
Tous ces facteurs, tentent vers une logique imparable, l'O.D.T. était aussi pragmatique dans ses actions et réflexions.

Alors, argile rouge où quelconque?
On attend le verdicte avec impatience !


Aaaah ,ces jolies petites boîte !!!

Amicalement,[/quote




Merci Alérion très belle fresque Smile

et sujet à approfondir ! il y a une troisième possibilité, qu'ayant été avec son templier en terre Sainte elle soit remplie de terre de Jérusalem !!! Crying or Very sad ce qui serait à la fois dommage et intéressant LOL Wink

Bon point pour l'argile en tant que remède, c'est un plus intéressant !!!

@micalement

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audevie



Messages : 57
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Ven 19 Mar - 17:52

slt Audevie et tous et toutes
d'infimes parcelles minérales??? et si c'était des... "grains"... il ne manquerait plus qu'ils aient sous une gangue ordinaire quelques reflets ... rouges!!!!!
décidément les reliquaires et emboitages semblent nous préparer de bien étranges surprises, non?
en tous les cas les noms de lieux qui sont gravés sur ta boite de mémoire, apparament à consonnances hypaniques sont bien dans un droit fil qui nous interpelle... il est vrai que j'aime bien les olives;-) et ça me fait penser qu'un des personnages ayant mis la main au 'crapaud' pour le tableau madeleinien qui fut volé (humhumhummm volé???? hé bon??? vous croyez? moi je dirai... enlevé par des experts) et que vit BS... était un saint-Olive de Lyon.... mais si mais, messie... rapelez-vous... un de ceux qui avec les honorables FF Soulier et Coindre commerçait avec ce bon curé du razès... un certain B. Saunière;-)
là aussi les chemins se rejoignent peut-être très ouvent avant d'aller en boite un soir ou l'autre;-)
andré qui emboite le pas

Bonjour !

Je ne peux m'empêcher de prendre le destrier en marche ....car on y évoque les fresques de cette fameuse chapelle templière de Cressac en Charente (Dont je parlais le 14 mars dans le topic au sujet des templiers de Clamsayes) ainsi que ces boites type reliquaire au contenu très "terre à terre "! Simplement pour signaler que je possède une petite boite reliquaire en bois massif au contenu minéral aussi curieux dans les différentes alvéoles qui la composent: Des petits éclats de roche claire apparemment calcaire!

Cet objet issu d'une brocante prend toute sa "saveur" sur le décor extérieur : losanges et croix en gravure et surtout en médaillon de façade sur le boitier un panneau en écailles de nacre avec au milieu d'un motif circulaire en branches d'oliviers un saint personnage d 'Espagne: Ignace de Loyola à l'origine d'un ordre réputé pour savoir tenir sa langue !

Je n'en connais pas la valeur .....peu importe mais ce que l'on pourrait prendre pour de simples vulgaires petits cailloux devaient représenter une grande valeur spirituelle pour le possesseur de l'objet . En effet sur un petit bout de papier jauni par le temps et collé à l'intérieur du couvercle, on déchiffre d'une écriture manuscrite à la plume les noms type ibérique des lieux de prélèvement lors d'un pèlerinage en terre Sainte: "del jardin de las olivas", "Del torrente Cedron", "Nazareth", " De la montana de las olivas" , "del monte calvario ", "grota de la st vierge", " del Monte Sion "....( le fameux site sur une des collines de Jérusalem, lieu de trépas selon des textes apocryphes de Marie....... mais aussi à l'origine d'un ordre qui entraine force désordre tout au moins dans les cerveaux ! )

Voila c'était un simple clin d'oeil, un raccourci entre les Templiers ....et l'ordre de Sion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALERION

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 01/02/2010
Localisation : PAYS DES NERVIENS

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Dim 21 Mar - 22:37

Bonsoir Audevie,

Simple intuition, ne pensez-vous pas que votre coffret soit du 19ième siècle?
Pas de vieux français dans les écritures?

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Lun 22 Mar - 20:14

je devais entrer une intervention de Zéphyrin à propos des terres saintes... 'mises en boite' et je me suis trompé de forum... je rectifie le tir et entre ce txt là où il devait se trouver...
merci de m'excuser?

Si on parlait des Templiers

André,
Une extrapolation au sujet de "la terre"
Les Templiers utilisaient les ports de Boulogne,Barfleur,et certains sites flamands;au sud, Marseille,Toulon,une rade personelle à Saint-Raphael,Collioure et Majorque.
Sur l'atlantique,La Rochelle avait,selon Louis Charpentier,un statut très particulier:ce port ne servait pas aux relations avec la Terre Sainte,ni avec le Portugal,ni avec les pays du Nord.Les voyages au départ de lLa Rochelle sont ,d'après lui, exclusivement effectués vers les Amériques,où les Templiers auraient eu des mines d'argent (d'où l'expression "avoir de l'argent" pour signifier être riche.
Et c'est là que nous extrapolons:
En ce continent, il est connu que les Indiens utilisaient des peintures faciales. parmi les pigments utilisés,ceux destinés aux peintures de combat (noirs,blancs ou rouges )étaient exclusivement des oxydes d'uranium,signatures de la "terre des dieux", de LA ROCHE .En effet,ces oxydes colorés en épigénie,,ces Gummites,(notez la lettre G ) constituent les supergènes des gisements .Parmi ceux-ci,la Carnotite,formée aux affleurements par combinaison du vanadium et dee dérivés par oxydation atmosphèrique des minerais plus profonds de coffinite -minerai utilisé par Moray depuis des gisements européens, pour ses appareils de conversion du rayonnement alpha,dont l'un fut appelé le "Saint Graal " de l'energie libre .Il fut attaquué plusieurs fois à coup de fusil ,y compris dans son laboratoire,,se déplaçait en voiture blindée,et toujours armé..-et de pechblende ,était connue depuis des temps immémoriaux des populations amérindiennes (Utes ,Navajos,Apaches),qui l'utilisaient comme peinture faciale,soit pour la guerre,soit pour fumer le CALUMET ,une des formalisations,pour Fulcanelli,du CADUCEE DE MERCURE .Noël,dans le Dictionnaire de la Fable,précise qu'ils le respectent comme "un don précieux que le solleil a fait aux hommes",tandis que Fulcanelli établit des rapports étroits entre ce don du ciel,la Graal et le Baphomet,au croissant lunaire (les deux aîles en plumes du calumet ) posé sur la tête solaire,(le fourneau ) et la barbe,hiéroglyphe du FAISCEAU LUMINEUX et IGNE projeté dans la TERRE (le tuyau).
Et ici nous pensons fugacement aux corrélations existant entre certains sites minéralogiques et les localisations des vierges noires...,ainsi qu'aux effets,des emmanations de radon ,sur le sang ainsi que sur l'ionisation de l'air par ce gaz de densité "lourde "....

Est-il possible de faire une analyse physico-chimique de ces " terres saintes" des templiers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALERION

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 01/02/2010
Localisation : PAYS DES NERVIENS

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Lun 22 Mar - 21:28

Bonsoir,

En parlant de terre rouge chez les amérindiens, leur pipe était faite d'une "terre maléable" nommée Catlinite .Maléable à l'extraction et durcit dans le temps au contact du soleil.
J'en ai une en ma possession, elle est d'époque.

Cette terre porte le nom de catlinite, car découverte chez les amérindiens par le peintre Catline.

Voilà... si cela peut aider .

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: coeur de plomb   Jeu 1 Avr - 18:14

je pense que c'est ici que nous avions parlé du 'coeur de plomb'...
j'avais promis de tenter de vous donner un apperçu de l'étude tenue dans laquelle se trouve le sujet. Par discrétion promise je ne peux donner les codes de cette étude univesitaire ni le nom de la personne l'ayant construite... mais tout est on ne peut plus officiel et hors de possible farce!
je vous demande cependant assez de discrétion quand à cette découverte que les scientifiques rechignent un peu à avouer ou développer... pour nous c'est assez interessant car la nervie y est citée...
je donne donc ici un résumé succint, et en MP, pour ceux qui aiment ce genre de thème on peut faire passer nettement plus scientifique ou archéologique car la jeune personne ayant fait ses approches de licence archéo-histoire de l'art médiévale ne souhaite pas trop étaler largement ses partielles...
----------------------------------------------------------------------
Une découverte singulière a également pu faire le bonheur des archéologues présents sur le site : un cœur-reliquaire en plomb a été mis à jour dans une tombe située sous le chœur de l’église. Il mesure 35cm de longueur, 25cm de largeur et 15cm d’épaisseur. Si ces réceptacles sont relativement répandus dans les lieux de conservation du patrimoine (ceux des princes de Condé dans la chapelle de Chantilly par exemple), en revanche leur découverte en contexte archéologique est beaucoup plus rare et constitue en soi un fait unique en France. Au cours de l'opération d’ouverture du reliquaire (dans un hôpital de .........), une odeur épicée relativement agréable a déjà permis d'évoquer un procédé d'embaumement complexe de l’organe. Le scanner effectué à l'hôpital Salengro de Lille a permis de confirmer qu’il s’agissait bel et bien d'un cœur humain. Des analyses ADN ont ensuite été réalisées : selon les premiers résultats - qu'il convient de prendre avec prudence – celui-ci appartiendrait à un homme. Mais après restauration, en ............., une inscription nous dévoile que repose dans ce reliquaire le cœur d'.................., épouse d'................. décédée le ....... Celle-ci appartenait à une famille au rayonnement considérable aux 13e et 14e siècle dans le Brabant belge mais aussi en Artois et dans le Cambrésis. Mais aucune trace de son passage à Douai. « Nous voici face à un dilemme. L'archéologie avance un individu de sexe féminin alors que l'ADN attribue un sexe masculin au cœur embaumé », souligne Wiliam Devriendt. Autre interrogation : la mort d'.............. est datée de ....... sur le cœur en plomb alors que les archives citent à plusieurs reprises ............. comme l'année de son décès. Ce fabuleux reliquaire continue donc de nous entraîner dans une quête passionnante.

-----------------------------
et voilà !!!!!!;-) amusant, non?
andré qui part pour la radio activite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duchatel



Messages : 20
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: coeur de plomb   Sam 3 Avr - 19:44

Mysterieux, passionnant. Y aura-t-il une suite ?
WE à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goudin Juliette



Messages : 114
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Dim 4 Avr - 0:23

duchatel a écrit:
Mysterieux, passionnant. Y aura-t-il une suite ?
WE à tous

D'accord avec vous duchatel Wink


Tout En Souhaitant une Bonne et Joyeuse Pâques à Tous et à Toutes sunny flower sunny lol!

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Dim 4 Avr - 12:20

oui la suite est en cours car des analyses techniques plus poussées eurent lieu et sont encore en cours... si l'organe ne peut répondre plus avant, son contenant, lui, pose d'autres énigmes métalurgiques... par exemple l'intérieur de ce... reliquaire est en forme de plaquage fait tel qu'il était impossible à cette époque... c'est à dire qu'aujourd'hui on pourrait le faire par le biais du procédé de l'électrolyse... inconnu et impossible à cette époque!!! et toc!!!;-)
idem le procédé d'embaumement à ce jour n'a tjrs pas été élucidé...
un gros problème de coeur;-) à résoudre... non?
ad


duchatel a écrit:
Mysterieux, passionnant. Y aura-t-il une suite ?
WE à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goudin Juliette



Messages : 114
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Dim 4 Avr - 12:40

André Douzet a écrit:
oui la suite est en cours car des analyses techniques plus poussées eurent lieu et sont encore en cours... si l'organe ne peut répondre plus avant, son contenant, lui, pose d'autres énigmes métalurgiques... par exemple l'intérieur de ce... reliquaire est en forme de plaquage fait tel qu'il était impossible à cette époque... c'est à dire qu'aujourd'hui on pourrait le faire par le biais du procédé de l'électrolyse... inconnu et impossible à cette époque!!! et toc!!!;-)
idem le procédé d'embaumement à ce jour n'a tjrs pas été élucidé...
un gros problème de coeur;-) à résoudre... non?
ad


duchatel a écrit:
Mysterieux, passionnant. Y aura-t-il une suite ?
WE à tous

En effet ! on sera toujours surpris du savoir de nos anciens !!! pas si non évolués que ça queen sunny

Un petit soleil sur le net pour remplacer celui qu'on a pas dehors LOL

@micalement

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duchatel



Messages : 20
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: coeur de plomb   Dim 4 Avr - 18:03

Les problèmes de coeur sont souvent compliqués ................LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: atout coeur!   Dim 4 Avr - 19:40

Zéphyrin me demande d'insérer ce petit msg sur les 'plaquages' métalliques...

André,pour forum Templiers
Dès 1850,Mariette ,devant la délicatesse d'exécution d'objets découverts près du sphinx,pensait qu'ils n'avaient pu être faits qu'avec la technique de la galvanoplastie
Celle utilise une source extérieure de courant,et plusieurs archéologues ont pensé aux "piles" de Bagdad,dont certaines ont des traces bleutées caractéristiques de ce type d'utilisation
Les procédés éguptiens étaient "plus simples":fondés sur des solutions concentrées de sels (acétates,sulfates,tartrates ) ils ne demandaient aucune source extérieure de couranr pour obtenir les dépôts en couches minces;des plaques de zinc plongées dans l'électrolyte,faisaient l'affaire . Le support initial était ensuite réduit en cendres à feu doux,procédé qui consolidait le dépôt et l'affinait (homogénéisation et diffusion )
Les Templiers ,ou tout au moins certains n'ont-ils pas pu être "au courant" de ces techniques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duchatel



Messages : 20
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: et si on parlait des templiers   Mar 11 Mai - 20:11

Bonjour André, je cherchais des renseignements sur la faciens misericordiam
Bulle pontificale fulminée par Clément V dans le cadre du procès du Temple.
La commission pontificale était composée de 8 membres dont : Gilles Aycelin de Montaigut. Commissaire nommé pour examiner la conduite des templiers, il ouvrit l'avis que ces derniers ne fussent point entendus dans leur défense, son zèle fut récompensé par le poste de chancelier de France .......... En 1311 il passa du siège de NARBONNE à celui de ROUEN.
Il était le neveu de Pierre Flote, l'un des légistes les plus connus de Philippe le Bel.
Témoin à la donation par Béatrix de la Tour du Pin le 24 février 1280 pour la Chartreuse de Sainte Croix en Jarez.
Connaissant votre intérêt pour cette région, mais peut être le saviez-vous.
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Mer 12 Mai - 9:18

mais voilà une beau grain à moudre Duchatel ;-)
Ainsi Pierre Flote , 'damoiseau', aurait aussi trempé un tt petit peu dans l'ombre du Temple...? mais après tout pourquoi pas quand on voit ce qui entoure la constitution de Ste Croix... on s'est même demandé si l'ancienne place forte qui sert de 'fondation' (bien évidemment au deux sens du mots!!!;-) du lieu qui s'appelait originellement 'salecroix' (et honnis soit qui mal y pense!!!! :-) ne fut pas un lieu templier une sorte de poste avancé de guet? pas une commanderie en tous cas... évidemment si telle en a été le cas ça change toute la donne du problème!!!!! encore que non car pour nous ça expliquerait avec une logique implacable certains actes qui suivent dans la direction de Baujeu qui lui aussi sauve le château de la dame de trèfle en le soustrayant aux biens des templiers... pour mieux préserver ce qui leur fut important et permettre que les sales mains hospitalières ne s'abattent pas sur ces lieux majeurs dans un bruit de tiroir caisse (écouter le 'money' de messieurs les Pink Floyd en fond musical sonore pour plus de réalisme sordide...;-()
merci de l'info que nous allons apprécier à sa juste valeur...
Pierre Flote succombe aussi à la bataille des éperons d'or en flandre... ça fait tjrs un témoin de moins
aussi ayons un regard en direction d'un certain T. de Vassalieu qui lui aussi en prit pour son grade au moment de déconseiller le bon et doux roi philippe le bel (bon et bel ça fait un bô fromage vachement bon... mheuuuu si je vous l'assure) de mausdire son âme en attaquant lâchement de préférence (on n'est jamais assez prudent!!!) l'OdT... décidément ya foule dans les rangs de ceux qui tripatouillèrent de près ou de loin dans l'affaire templio-cartusienne...
et puis on crie "aux traitres"... mais et si on envisageait plutôt des hommes (et des femmes!!!) qui pour savoir où en est le soufflé au fromage dans le four... se mettent sur les rangs des accusateurs pour savoir à quel moment sera crier "à table!!!!" pour soustraire la meilleure part... celle du savoir et la mémoire mes bons seigneurs!!!
et hop!!! regzardez de près comme on met ces gens impliqués (hommes et femme) dans le cadre cartusiens pour mieux en controler les fuites éventuelles... sale temps pour la fanfare de l'époque!
merci duchatel de cette info!!!;-)
ad qui garde sa part pour le dessert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guilhabert



Messages : 8
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: demande d'information   Sam 15 Mai - 23:40

Dans le cadre de cette rubrique templière, est-ce quelqu'un pourrait m'indiquer quel était le ou les ports anglais gérés par les templiers au 13° siècle en lien maritime avec le port de la Rochelle qui,lui, était bien géré par les Templiers. Appel aux érudits et merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Jeu 20 Mai - 12:42

TT d'abord je vous prie d'excuser mon silence... due seulement à des événements perso...
ensuite je vais tenter de voir ce que je peux trouver pour Guilhabert en matière de ports templiers anglais...
mais ça risque d'être faible car je ne suis pas érudit ;-(


guilhabert a écrit:
Dans le cadre de cette rubrique templière, est-ce quelqu'un pourrait m'indiquer quel était le ou les ports anglais gérés par les templiers au 13° siècle en lien maritime avec le port de la Rochelle qui,lui, était bien géré par les Templiers. Appel aux érudits et merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Ven 28 Mai - 20:52

si on parlait des templiers... on dirait que le haut du sceau templier montré (l'un des deux) dans le livre de Charpentier représentant le haut du 'temple' de Jérusalem... est idem parfait avec une des peintures au plafond de l'église de Montsaunès!!!!!! ce sont des triangles 'gigognes' !!!!!
a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Sam 5 Juin - 12:09

... et puis on a deux points d'origine pour un seul Hugue de Payns... dont l'un vers l'ardèche, vous vous en doutez peut-être, m'en plus cher...???
donc je conclus que sur deux il y en a un de trop... mais comment expliquer que les historiens s'obstinèrent à soit ne pas tenir compte de l'ardèchois, soit à le nier ou le battre en brèche...
mais peut-être je pratique un peu trop le chauvinisme pour être intègre...
a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goudin Juliette



Messages : 114
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   Sam 5 Juin - 12:36

André Douzet a écrit:
... et puis on a deux points d'origine pour un seul Hugue de Payns... dont l'un vers l'ardèche, vous vous en doutez peut-être, m'en plus cher...???
donc je conclus que sur deux il y en a un de trop... mais comment expliquer que les historiens s'obstinèrent à soit ne pas tenir compte de l'ardèchois, soit à le nier ou le battre en brèche...
mais peut-être je pratique un peu trop le chauvinisme pour être intègre...
a

Bonjour tous et toutes

En effet il y a deux lieux de naissance ! avez vous une explication !!! Smile

Ou quelques inédits !!!

@ plus

Juliette bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: anniversaire en forme de deuil   Mar 14 Sep - 14:53

demain 14 septembre est le jour anniversaire de ce qui fut l'étincelle de la fin de l'ordre Du Temple dans sa partie visible et extérieur... ce même jour de l'an 1307 le roi Philippe le Bel ordonne l'arrestation de tous les templiers de France par une lettre cachetée envoyée dans toutes les sénéchaussées d'alors et qui ne doit être ouverte qu'au matin du 13 octobre 1307. Cette infamie se termine vraiment en 1317... à ce moment l'ordre de malte récupère le jack-pot... sans doute en paiement de ne jamais avoir porté secours aux templiers (on est frileux à St Jean d'Acre ou on ne l'est pas!) et surtout d'avoir été servil larbin de la papauté et du roi... Judas à fait des émules!!!!!
en tous cas la disparition de l'ordre du temple ne fut sans doute que celle de l'enveloppe extérieure... peut-être que l'intérieur put en échapper et se perpétuer sous d'autres formes... c'est en tous les cas notre hypothèse et notre souhait.
ad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et si on parlait des templiers?   

Revenir en haut Aller en bas
 
et si on parlait des templiers?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Societe Perillos :: Nouveautés-
Sauter vers: