Societe Perillos

Notre Groupe de recherche existe depuis quelques années maintenant et n'a plus à démontrer le sérieux de ses travaux. Nos membres s'intéressent nécessairement au mystère dévoyé de Rennes le Château mais favorisent le terrain de Perillos
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 madeleine et autres dames hagiographiquement notres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Jeu 6 Mai - 11:41

sur l'ancien forum SP, aujourd'hui défunt, nous avions mis en place un sujet concernant les statues ou peintures de personnages féminins pour le moins curieux... c'est ce sujet que nous voulons reprendre ou prolonger ici pour y retrouver des saintes, ou madonnes enceintes, à 3 ou 4 mains...;-) quand elles ne se terminent pas en serpentes... dans la plus grande indifférence de la pénombre des santuaires... ou qu'elles ne se trouvent pas mêlées à d'étranges faits liés aux lieux de notre recherche... et d'ailleurs.
quant à Madeleine elle prend toute son importance à travers des représentations statuaires ou picturales aussi nombreuses qu'insolites. Elle se montreb parfois enceinte jusqu'aux yeux, luxueusement vêtue, ou dévêtue à la limite de la totale nudité ou de l'érotisme sous-entendu... et parfois accompagnée au pied de la croix par un enfant ou plusieurs (Espagne) et encore lascivement étendue avec un enfant contre son flanc (Nervie) tjrs au pied de la croix...
de quoi se poser bien des questions...
et puis toutes ses dames de l'hagiographie qui s'offrirent en sacrifice en forme de passion et qui ensuite appaisent les maux d'yeux (ou de Dieu ,,, ;-), de dents (mal d'amour???;-), de ventre, d'enfantement, d'enfants souffreteux, dolents de douleurs aussi divers et multiples qu'étoiles au firmament... quant elles ne sont pas noires et maternelles en redonnant vie à ce petit d'Homme mort au moment de naître... de ce noir de femme dénudée si impressionnant qu'il donne accès à une barque mystérieuse en mal de gouvernail, rames et voiles face à des pêcheurs (nous sommes tous de pêcheurs...;-) médusés...
il est bien de se souvenir de ses dames auréolées ombrageuses parfois, attentives souvent et maternellement magnanimes toujours pour l'enfant enfoui en chaque homme décillé devant la vie...

alors comme il faut bien commencer par un sujet, votre serviteur à choisi celui d'une Bible pourquoi pas écrite par... une femme!
C'est assez surprenant d'admettre une femme de plume et d'esprit... ou d'Esprit plumitif ;-) et bien c'est pourtant ce que propose H. Bloom dans 'Le Livre de J'
cette audacieuse lancée n'est pourtant pas une grande première puisque d'autres s'y sont essayé avant lui comme Welhausen, au XIXe siècle, sans le moindre succès au demeurant... l'apparence d'hérésie ne fait pas recette!!!!
notre Bible serait composée de 4 écrits distincts intimement amalgamés au point de n'en montrer qu'un seul et unique. L'auteur nous montre qu'1 de ces éléments se distingue pourtant sous le nom de 'yahviste' (désigné par la lettre J ou Y) car il écrit le tétragramme de Dieu avec un Y : YHWH...
Bloom affirme que notre Bible fut rédigée non par des hommes mais bien par une seule femme (hé ben oui... une femme vaudrait bien 4 ou 5 hommes... mon capitaine ça va pas plaire dans la calle ;-). Et en plus comme si ce n'était pas suffisant, cette dame était de la cour du roi Salomon... et là si on suit notre regard on va en perdre la tête de ces histoires de dames saloméennes... ou alors il nous faudra peut-être aller dans les écuries du roi pour voir si de vieilles pages de ces écrits plumitivement bibliques ni auraient pas été posés pour le plus grand bien des chevaux mise en ordre...;-)
tjrs est-il, pour revenir à cette révélation hypothétique, que Bloom retrouve dans l'écriture un portrait de Dieu inventé par "le génie féminin"... un dieu cruel et implacable cherchant à trucider Moïse et exiger d'Abraham la mise à mort de son propre fils... tout ceci dans le plus droit fil des aventures shakespiriennes. Pour Bloom ceci suffit pour esquisser une femme auteure, mettant en scène Y, qui ne serait pas historienne ou théologienne mais simplement... poétesse! De ce fait elle se serait adressé, à la sauce Kafka, à l'âme d'enfant des lecteurs de manière aussi ironique que parabolique afin de laisser son spectateur totalement désarmé face à ces récits sommes toutes assez masculins.

dans son coup de coeur pour cet ouvrage E. Abécassis exprime bien cette femme cultivé et maitresse de plume en la supposant "pas ivre de Dieu comme les récits corrigés par les rabbins. Elle n'est pas moraliste mais elle écrit comme Shakespeare parce que, comme lui, elle ne cesse de recréer et inventer au-delà du bien et du mal tous les thèmes fondamentaux de la religion, du salut, du paradis, de la rétribution... j' ai voiulu dire et redire l'histoire de son peuple mais dans une perspective originale, tout en empruntant à la littérature du Proche-Orient et en restant fidèle à la culture salomoniennes faite de poésie et d'esthétique plutôt que de religion".

Certes ceci n'aurait duré qu'1 temps, car bien vite les maîtres masculins montèrent à l'assaut de ce sacrilège et remirent les pendules mysogines à l'heure en remodelant à grand coup d'ajouts et précisions gommantes cette vision féminine ... car ça suffit mesdames !!!! depuis le coup de la pomme qui nous reste encore en travers du gosier, on commence à se méfier de vous... et puis restez, nous vous en prions, à faire le ménage, la tambouille et torcher les marmots!!!! haaa ben y manque plus que vous vous occupiez d'écrire la Bible qui doit être et rester une affaire d'homme!!!!! non mais hoooo pour qui vous prenez vous? heureusement que notre très sainte mère l'Eglise eut la précaution de vous formater sans âme... non mais et pis quoi encore?

et pourtant... elles sont combien ces femmes allant au sacrifice de leur passion se faire mutiler, empiloser, étriper, couper en morceaux, décapiter, martyriser pour la seule gloire de leur dieu depuis une vierge se faisant ensemencer par un St Esprit plutôt malicieux... jusqu'à une mère accompagnant son fils sur son calvaire de douleurs... ces femmes patronnes, ou matronnes, pouvant être amante dévouée à l'extrême pour un maître dieu... ce sont là, mesdames, des choses insupportables... au demeurant il était impossible de donner de cette femme amoureuse une image humaine... alors de celle-ci on donna, pour l'exemple et calmer les autres,l'image d'une dévoyée telle qu'elle en était prostituée ayant le feu au réacteur principal porté au rouge ou... roux flamboyant... y ferait beau voir qu'on montre un amour humain égale alors qu'il doit être soumis aux seuls volonté de l'homme!!!!!
et pendant ce temps Dieu, en loucedé, se glisse en jouant des coudes sur les gradins du cirque romain... avec une casquette fluo, sa petite trompette et un boxer-short de 'bauf'... il se perd, se fond discrétos, dans cette cohue avide de viandes torturées... mais il a pris soin, ce vieux malicieux, de mettre ses lunettes de soleil afin de pouvoir mesurer son audience auprès des auditeurs et faire de telle sorte que ses premiers admirateurs ne le reconnaissent pas dans son plaisir de voir ses ouailles passer à la casserole pour la gloire de son nom... pas grave... ils peuvent tous mourir... il reconnaîtra les siens!!!!!;-(

pour en revenir à ce coup de masse d'écrit biblique féminin remis en lumière sous la houlette de Bloom on est tt de même un peu estomaquer de constater une convergence vers le 'document yahviste', une convergence toute en allusions, cohérences, intuitions et analogies dont on a difficulté à se défaire ensuite pour reste loin de l'hérésie au sein d'une église bien confortablement mysogine...

et E. Abécassis de conclure, ce que nous n'aurions sans doute pas oser faire avec autant d'habileté, que Bloom "fait désormais partier des auteurs contemporains qui cherchent à 'ruiner les vérités sacrées' "...
ce me semblait bien de commencer ainsi ce petit, forum à la mémoire des dames hagiographiques... et des autres l'étant peut-être un tout petit peu moins ;-)
AD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Jeu 6 Mai - 16:40

dans la foulée je demande si l'un, l'une, d'entre vous pourrait entrer sur ce forum une image de la statue de Ste Marie Madeleine qu'on peut voire dans l'église de Renne-le-Château commandée par Saunière... je ne sais pas comment on entre une image...
merci d'avance
a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chalandon stéphane



Messages : 44
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Jeu 6 Mai - 17:34

Cher André,
Il faut prendre une photo polaroid ,la présenter coté recto sur l'écran et pousser bien fort ,quand ça fait "craaac" ,c'est bon.
S
faut m'excuser,je sors de 7 jours de travail.... je fais le malin mais je ne sais pas faire non plus:-(((
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audevie



Messages : 57
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Jeu 6 Mai - 19:36

Salut André




Suite à ta demande:

Citation :
dans la foulée je demande si l'un, l'une, d'entre vous pourrait entrer sur ce forum une image de la statue de Ste Marie Madeleine qu'on peut voire dans l'église de Renne-le-Château commandée par Saunière... je ne sais pas comment on entre une image...
merci d'avance

A plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audevie



Messages : 57
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Jeu 6 Mai - 19:43

André je veux bien te donner la procédure

A l'endroit de l'image sur le web: Click droit et sélection"propriétés"

dans la fenêtre qui s'ouvre: surligner l'adresse URL de la propriété de l'image et clic doit :"copier"

Pour la faire apparaitre dans le composeur de l'article: clicker sur l'icone "photo" type insérer au milieu de la barre d'outils et dans le pavé qui s'ouvre "coller " l'adresse URL et valider OK!
Et la lumière fût!

Voili voilou....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Ven 7 Mai - 8:38

;-) mon cher Steph. ;-) j'ai suivi ta procédure à la lettre mais en poussant comme un sourd ça a fait 'crrrrrrrrrrcccczrrrriip' et comme je n'ai pas eu de résultat j'en conclus que c'est le bruit qui compte ;-)
bon ben à part ça je t'envoi la note de réparation pour mon écran ;-)
A sans écran! ;-)


chalandon stéphane a écrit:
Cher André,
Il faut prendre une photo polaroid ,la présenter coté recto sur l'écran et pousser bien fort ,quand ça fait "craaac" ,c'est bon.
S
faut m'excuser,je sors de 7 jours de travail.... je fais le malin mais je ne sais pas faire non plus:-(((
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Ven 7 Mai - 9:08

merci Audevie ;-)
alors je vous invite à bien regarder cette statue... et de près quand vous irez en pélerinage à RLC...
il faut admettre que BS vouait un culte immodéré à Madeleine... et qu'il devait en connaître assez long sur le personnage. De fait il ne pouvait pas ne pas savoir qu'on dit cette sainte aussi rousse qu'il est possible de l'être...
ensuite il commande cette statue chez Giscar je crois, et peu importe l'artisan en statue.
Or (belle interjection, non?;-), contre toute attente logique, la Madeleine de la statue si elle est nantie de ses attributs agiographiques (croix de bois vert mal ébranché, vase, écrit)et pourvue d'une superbe chevelure qui lui descend en cascade sur les épaules.... cette chevelure est brune et non ROUSSE!!!
devant ce fait:
1- on peut penser à une erreur de commande. en ce cas BS sait se montrer pointilleux et aurait demandé un changement, ou aurait recoloré lui-même sa patronne préférée... car enfin ce détail est le détail majeur concernant le personnage de Madeleine. Et en bon admirateur passionné il n'aurait souffert une telle erreur!!!
tous et toutes qui avons un minimum d'élément sur le sujet madeleinien aurions remarqués ce détails connu depuis fort longtemps.
2- il ne s'agit pas d'une erreur et BS a bien commandé UNE MADELEINE A CHEVELURE ORDINAIRE ET NON ROUSSE!!!! ce qui signifie peut-être que BS SAIT la Madeleine autrement que la tradition nous l'impose. en ce cas Saunière a passé sa commande conforme à une réalité et le montre ouvertement.
à vous de choisir la solution;-)
ou autre solution que j'ai oubliée de citer? telle: la couleur rousse qui passe avec le temps (comme toutes choses;-), plus de couleur rousse dans le pot de peinture du statuaire qui voyant qu'il a un excédent de couleur brune le refile à BS pour lui casser les pieds... le coloriste à forcé sur le vin doux de roussillon au moment de peindre et il s'en fout royalement... pari idiot entre apprentis de Giscar... BS est daltonien et n'a rien vu et il est content de son voyage...
et puis si c'est ostensiblement que le curé a fait ceci et bien il a du lire la lettre d'Edgar Poe... le meilleur moyen de la planquer est encore de la mettre à la vue de tous sur le buffet!!!
BS au lieu de perdre son temps dans les prétendus chiffrages, inopérants retrouvés à grand coup d'imaginaires fiévreux et loufoques sans effet de découvertes, a peut-être mis seulement 2 ou 3 morceaux de puzzle bien en vue pour celui, celle, qui doit voir et viens ici pour voir et comprendre la VERITE!!!!! n'oubliez pas chers aficionados RLCéens que les initiales des St statués dans le sanctuaire nous donne le mot... G.R.A.A.L. !!!! Madeleine est-elle le récipien dont elle ne se sépare jamais et le contenu puisqu'elle se promène sans arrêt avec son vaisseau de sable (;-) sans lui se répand-elle irrémédiablement ?????

quand à la chevelure rousse... et bien nous en reparlerons un jour si vous le voulez bien... car je ne la conteste pas sur un autre plan... bien au contraire!!!
à ce propos méditez, je vous prie sur les couleurs rouge et bleu... et vous trouvererz une jolie clé pas si tirée par les cheveux que ça...;-) et c'est là dessus que je compte bien... statuer dans le prochain livre qui se prépare et ui sera l'effondrement de biens des acquis idiots... au bénéfice de la vérité de la remise en ordre de Madeleine et des dames agiographiques qui nous sont si chères ;-)

A qui "envoie les couleurs" tôt ce matin (n'est-ce pas mon cher Christian???;-)




Audevie a écrit:
Salut André




Suite à ta demande:

Citation :
dans la foulée je demande si l'un, l'une, d'entre vous pourrait entrer sur ce forum une image de la statue de Ste Marie Madeleine qu'on peut voire dans l'église de Renne-le-Château commandée par Saunière... je ne sais pas comment on entre une image...
merci d'avance

A plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audevie



Messages : 57
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Ven 7 Mai - 9:46

Salut André

A l'heure où l'on monte les couleurs au son du clairon je repense à mon ancien vaisseau celui encore nommé "Jeanne d'Arc" pour quelques mois de navigation ......Une sainte elle aussi !

J'aimerai autant voguer que je ne l'ai fait il y a 40 ans sur "le vaisseau de sable" celui de Marie Madeleine ......A la poursuite de ces couleurs, si je les trouve je jouerai un air sur la douce musique d'une langue oiselée .....Plutôt que de le claironner à tous vents! Que le Dieu Eole puisse m'inspirer ...


André a écrit:
Citation :
A qui "envoie les couleurs" tôt ce matin (n'est-ce pas mon cher Christian???;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: il faut faire un double pour avancer plus vite...   Sam 8 Mai - 12:00

et oui il faut au jeu de petits chevaux faire un double pour avancer 2X plus vite ou sortir de l'écurie aurait dit le templier au bon salomon ;-)
aussi je vais faire un coup double. et comme je reparlerai de Madeleine je fais une disgression par Jésus... et de cette hypothèse d'un de ses jumeaux... qui fit couler une encre plus chargée en idiotie que ne l'est de siècles un sépulcre (merci Claude pour ce prêt;-)
on a tout entendu sur le registre sauf peut-être un E.T. (dont l'OVNI s'est empêtré dans le rideau du temple en voulant faire le mariole à l'aterrissage) qui arrive à la rescousse de son pote coincé, ou cloué de stupéfaction devant la cruauté des Hommes, sur une croix... mais ça va venir... vous verrez;-)! après Bugarash le Golgotha... yen aura pour tous yacas se servir! !!!!
de ce faux vrai faux personnage brumeux je ne fais pas mention car on a autre chose de plus intéressant à faire. Je parlerai d'un autre personnage... un autre Jésus mais enfant... en soulignant qu'à aucun moment il ne saurait s'agir d'1 jumeau... NON!!!! je veux parler d'un autre enfant qui nait le même jour, même moment, mais très loin du premier... ils ne se connaîtront jamais, les enfants et leurs parents, avant le moment fatidique où ils se téléscopent net en un lieu défini par le savoir et la langue...;-) comme dans le film Hyghlander... "il ne doit et peut en rester qu'un!!!" hé oui... réffléchissez bien deux scènes différentes pour deux naissances... certes le St Esprit n'y est pas allé de main morte sur les vierges à fertiliser... quelle santé!!!!... deux pour le prix d'une;-) !!!! ha ouiiii j'entend de là que vous doutez... et bien nous y reviendrons et depuis les textes... et là on en reparlera!!!! ce qui pourrait bien avoir créé la confusion récupérée pour faire état d'un don d'ubliquité;-)!
et vous allez me dire... oui ben bon... admettons... mais on croyait qu'on allait, à la sauce césar, rendre aux femmes ce qui leur appartenait... et vous auriez raison. et moi de vous rassurez. si je me suis éloigné ce n'est que pour me rapprocher un peu plus de cette gente féminine mise trop vite hors jeu... de ce jeu de dame où elle savent si bien nous damer le pion avez de longs soupirs si féminins puisque... souffler n'est pas jouer à ce jeu de dame qui se joue à notre grand dam...;-)
alors voilà... il y eut deux mamans... deux femmes... on fera la confusion pour n'en discerner qu'1 c'est plus bibliquement correcte... mais ensuite seule une femme reconnaîtra la réalité faite homme... suivez mon regard et descendez à la station Madeleine et prenez la corespondance à St lazare pour aller directement à rue du Temple ou OPERA... ;-) attention au-delà de ce portique (perron????;-) votre ticket n'est plus valable;-)
à première vue ça fait un peu tirer par les cheveux... mais vous verrez au fil des prochains épisodes ça ira mieux mais ça décoiffera tt de même...
tjrs est-il que si on admet une femme potentiellement auteure de notre Bible... une dame de cour (ou de coeur qui coupe sur celle de trèfle?) du rois salomon... nous pouvons aussi avoir une dame sombre de Saba... vous savez ??? celle qui aurait parait-il un détail pédicure incroyable et fascinant ... celle-ci serait de pique;-( noire et sombre comme la lune noire ou... Litlithement intelligente... (à ce propos vous avez remarqué comme on a vite fait de démollir nos consoeurs dès qu'elles sont plus habiles et plus intelligentes que nous??? c'est pas gentil gentil , non?) quand même Salomon savait s'entourrer de dames étranges... tout comme un certain Jésus...
décidément entre les pieds palmés de madame Pédauque (qui dicta peut-être sa loi), ceux incroyablement roussillonais de SM de Saba (ne pas confondre avec sabath ;-) et ceux fourchus de la belle, trop indépendante et intelligente (mais un peu lunatique ;-)n et cuisante Lilith on a vraiment envie de prendre le sien de pied... (au fait mes beaux et doux sires... qui sait d'où vient la triviale expression 'prendre son pied????? non non non je suis sérieux...vérifier)
mais non... ne perdons pas le notre de pied sur ce chemin escarpé comme un escarpin qu'il fut aiguille (même creuse si vous voulez) ou de veyre... et alors à minuit... terminé son travail... il retourne au monde profane qui se fane faute de clarté étoilée :-) oui je sais... mais j'ai joué ça en trois coups ;-)
Madeleine nous laisse en pleur... et c'est pas du gâteau de la suivre...
après Madeleine à RLC avec sa teinte brune nous ferons un détour par celle inspirant monsieur Cocteau qui lui s'en croise les doigts à en mourir...
alors quand j'entendais le combat des Madeleine sur notre ancien forum on se serait cru au marcher de Brives la Gaillarde (bien joué monsieur Brassens sur vos choix de mots;-)... à, une séance de crépage de chignons ou de longue et ondulante et serpentante chevelure... des Madeleines comme s'il en pleuvait et toutes, chacune, de glapire "salope!!! y a que moi qui suis la VRAIE madeleine...;-)... pauvre Madeleine qui du fond de ses reliquaires doit gémir d'horreur elle qui fut si féminine mais si humble et effacée!!!! y a foule sur les rangs mon centurion!!!...
bof... après tout pourquoi madame Mado n'aurait-elle pas droit à se réincarner??? ouaip... OK... mais bon sang de dieu comment m'expliquera t-on que la réincarnation se fait sans prendre en compte les sexes (m'at-on dit...) et que chaque fois c'est une femme qui dit "ha ben oui... c'est moi la seule vraie estampillée NF (Noble Femme) toutes les autres sont de hideuses contrefaçons chinoises... mais que fait donc la police????
certes ça la foutrait mal que Madelon se réincarne en fort des halls (comme le monsieur Piéchu de Charlot ;-)... vous imaginez notre seigneur voyant se précipiter vers lui un fort des hall lui minaudant en lui tendant ses lèvres "mais mon chéri tu m'reconnais pas??? tu faisais moins le difficile autrefois quand je te lavais les pîeds pendant que tu mangeais ton couscous... hein??? ingrat!!!" certes certes... ya de quoi aller se faire crucifer de dégoût je vous le concède... ou alors avant l'accolade exigez un bon de garantie grand teint!!!!!ùmh?

je vous semble un peu hérétique sur les bords... hein??? ou peut-être un peu sacrilège... vu de loin ça doit y ressembler. Mais de près si j'utilise des images choquantes c'est parce que j'en ai un peu ras la couronne d'épines de toutes ces coneries répandues parfois à grand frais comme un chanel 5 sur des pinceaux sales... quel gachis!!!!! quel gachis quand tout pourrait être si beau, simple et... humainement divin.
je me pose en questionneur un peu adorateur mais non en dévorateur... je respecte trop ces dames qui nous sont si hagiographiquement notres pour ne plus supporter les souillures et les déguisement ridicules de carnaval dont les afuble trop rapidement pour mieux cacher notre propre laideur d'esprit...

à suivre??? pas d'obligation... vous pouvez descendre à cet arrêt... Enfer Rocherau tout le monde descend!!!
A qui conduit sa rame sans voile ni gouvernail ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audevie



Messages : 57
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Dim 9 Mai - 0:15

salut André

Tu ne t'appelles pas Lafontaine mais tes propos coulent à flot sur le sujet, et plus d'un marin doit essayer d'y surnager cela coule de source ....sinon de la fontaine!

André a dit:
Citation :
sauf peut-être un E.T. (dont l'OVNI s'est empêtré dans le rideau du temple en voulant faire le mariole à l'aterrissage) qui arrive à la rescousse de son pote coincé, ou cloué de stupéfaction devant la cruauté des Hommes, sur une croix... mais ça va venir... vous verrez;-)!

Je ne veux pas empêtrer mon esprit dans les rideaux ....de fumée, ni pouvoir encalminer ma barque dans la vase minérale (proche de la Materia Prima) , mais je veux bien prendre la rame non pas celle qui peut dérailler mais plutot celle qui "godille" ! Il se trouve que je possède un ouvrage assez déroutant par son volume ( 2 tomes soit plus de 1200 pages d'une lecture très technique en certains domaines: chirurgical, électronique, archéologique, historique... ) et son sujet : Une sorte de machine à remonter le temps dont le détail d'une haute technicité a de quoi dérouter le premier venu .....pour venir au pied du Golgotha au temps de Jésus quelques jours avant son calvaire lors des Pâques Juives ! L'auteur J.J Benitez peut ainsi répondre à ton hypothèse d'une certaine manière dans son pavé nommé "Cheval de Troie I: Jérusalem" et "Cheval de Troie II" ......Une somme d'érudition qui a de quoi désarçonner ....celui qui ne sait pas jouer aux petits chevaux , celui qui n'a pas su garder son âme d'enfant !

Cette remontée dans le temps est décrite avec un fourmillement de détails tel que l'alunissage du LEM sur la Lune paraît simpliste .....Et là l'auteur a fait un grand pas non pas sur la Lune mais vers des révélations inédites qui vont en irriter plus d'un !


Pour une mise en bouche je te livre un court passage :
" Notre appareil se composait essentiellement des éléments suivants: une source ( pour l'intervalle de longueur d'onde de lumière visible 4000 à 7500 Ang , on utilisa une lampe au tungstène); pour les zones de l'ultraviolet et de l'infrarouge ,la source de radiation était respectivement une lampe à hydrogène ou un Nerst. Les molécules d'hydrogène , excitées électriquement, émettent des radiations ultraviolettes. Celle de Nerst est une barre d'oxyde de zirconium, d'oxyde de cérium et d'oxyde de thorium qui chauffée électriquement à 1000-1800 °C émet des radiations infrarouges. Un monochromateur, qui consiste en un filtre de lumière , permet le passage de la longueur d'onde désirée et absorbe la radiation restante qui, sinon perturberait l'analyse..."

Excuse moi André mais avec cet extrait choisi, c'est mon passé d'ancien électronicien radar de la Marine Nationale qui "refait surface"..... même si je n'étais pas sur un sous marin!

Mais je vais recentrer le débat sur ta question en objet avec cet autre extrait moins technique et "rasant" dont la scène se situe juste aprés la crucifixion:

" la présence de ce disque monstrueux, totalement silencieux et flottant dans le ciel comme une plume fragile, fit passer l'escorte et les Hébreux de la stupéfaction à la peur.Dans un réflexe le centurion et quelques uns de ses hommes dégainèrent leurs épées et se replièrent vers la base des croix .Personne ne s'exprima.Une panique irrationnelle s'était emparée de leurs coeurs et la cinquantaine de curieux qui étaient restés prés du Golgotha ressentit la même chose.Tous les regards étaient fixés sur cette "lune" mystérieuse.
A 14h 08, d'aprés les chronomètres du module, l'objet oscilla légèrement, comme s'il tremblait, et.......
."

Pour faire court: L'engin d'un diamètre de 1758m ( aprés calculs savants) déclencha en s'éloignant une occultation à 80 % de l'astre roi expliquant les fameuses "ténèbres" ......Et là l'auteur sort son atout de sa manche pour contredire l'explication scientifique rationnelle qui essaye de récupérer "en ramant" ce phénomène par une éclipse totale de soleil! Peut être que cela peut aveugler celui qui regarde le soleil en face ....sauf si l'on découvre que ce jour le 07 avril de l'an 30 on enregistrait une phase de pleine lune et par incidence une éclipse totale de soleil était impossible!


Et dans cet ouvrage volumineux comme une Bible apparaissent des personnages "familiers" à ce forum: Ponce Pilate, Marie de Magdala.....vus sous un éclairage différent.

bonne méditation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guilhabert



Messages : 8
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Dim 9 Mai - 22:31

Le recentrage sur Marie Madeleine ne peut qu'exciter la curiosite des adhérents de la SP dans la mesure où la plupart subodorent ce qui se cache derrière ou plutôt dessous les terres perillossiennes . Pourtant, la réflexion ne se limite pas à cette contingence terrestre; elle peut être non seulement
extraterrstre mais aussi intraterrestre et ces thèmes ne sont pas étrangers au choix de Périllos par la tribu davido-magalaènne. Il y a des arguments sérieux pour étayer cette thèse. Audevie, Zéphyrin soulèvent qqs voiles. Et André en sait long mais cache son jeu en mélant habilement imaginaire et réalité.
PS Je trouve sévère et injuste Zéphyrin à l'égard de Bachelard. En toute amitié et si possible en lumière à l'égard de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audevie



Messages : 57
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Lun 10 Mai - 10:04

Bonjour aux amateurs de Madeleine.....


Guilhabert a dit:
[/quote]Audevie, Zéphyrin soulèvent qqs voiles. Et André en sait long mais cache son jeu en mélant habilement imaginaire et réalité. [quote]

J'aimerai bien soulever quelques voiles de plus .....Mais je crains de faire tousser certains esprits à force de remuer ainsi la poussière! Car en ces temps d'éruptions financières sur les marchés Européens devenus volcaniques on a une sacré dose de poussière en suspens au dessus de nos têtes et malgré sa finesse ce n'est pas du virtuel qui est brassé comme dans les corbeilles boursières devenues des machines à sous de casinos! C'est du concret qui s'échappe d'un athanor celui "d'Iceland" ....
La particularité de ces "bouilloires" dont la plupart sommeillent est la présence de glacier au dessus de la chambre magmatique. Ainsi l’eau est instantanément portée à une température proche de 1100 °C de telle sorte que les fines particules de silice montent brutalement jusqu’à environ 8 Km d’altitude proche de l’altitude où volent les avions commerciaux. ( Et dire que ma fille rentrant hier de voyage du pays du papyrus et de Toth a traversé ce nuage entre Paris et Toulouse .....faudra bien un jour faire le ménage dans les réacteurs et le plus "toth" possible car ce que personne ne claironne c'est que des avions de chasse Finlandais sont rentrés à leur base avec dans la chambre de combustion des réacteurs un dépot magmatique du à la solidification de la silice!)

Mais je m'écarte du sujet ce que ne font pas assez les avions de ligne.....l'avenir nous le dira!
J'y reviens au galop:
Si les terres du haut Razes des environs de RLC ont vu passer le "Cheval de Dieu" de façon furtive pour le commun des mortels, les terres de Jésus ont eu droit à un autre passage aussi furtif et secret celui du "Cheval de Troie".....
Bien avant sa construction du fameux LEM le module lunaire pour le projet Apollo qui permit le "premier" pas sur notre satellite, la même société Bell Aerosystems Co de Niagara Falls mis au point un certain "berceau" qui permit la naissance d'une opération secrète menée par les forces aériennes des USA en plein coeur d'Israël en 1973. Elle fût baptisé " Cheval de Troie " ! Et l'ouvrage de J.J BENITEZ type témoignage Cabalistique évoqué auparavant en est une simple "inspiration" pour ne pas dire plus......
Avant de reprendre une expression chère à André : "Avec un entonnoir sur la tête" .....Je repars non pas pour éviter les "retombées de poussières" car cet ustensile est mal adapté ......Tout au plus pourrait il aider à filtrer .....l'eau de Vie " !

Bon ménage en ce début de semaine .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Lun 10 Mai - 10:50

bien déguillé Guilhabert!!!! ;-)
cette dame bien trop galvaudée mérite que nous lui accordions un peu d'attention... elle serait avant tout la femme et en ce cas si nous prenons périllos nous allons nous élever jusqu'au 'pas du cheval' pour resdescendre, pourquoi pas en compagnie d'Epona, jusqu'au cimetière du couvent de femmes de Ste Cécile... patrone de la musique donc de l'harmonie...
dessous? mais oui tout à fait! car de ste Cécile par un aven dans son enceinte on descend jusqu'au ru (le + souvent à sec). dans cette galerie tt ce qu'il y a de + naturelle on distingue les mêmes croix arbalétiformes qu'à la Caune, arbalétiformes, anthropomorphes ou simplement à branches égales... ainsi que quelques grafitis inévitablement faits par des spéléologues ou visiteurs... encore que...
dessus? mais oui tt à fait! les restes de cellules (très solides et harmonieuses au demeurant) montrent TOUTES une volonté d'avoir utilisé des roches contenant d'épaisses parcelles de minerai de fer!!!! à notre avis... s'il n'y a sans doute là rien de très décoratifs (couleur rouille sombre... faut aimer pour apprécier!) on peut se demander POURQUOI ce choix? on peut me répondre que c'est parcequ'il n'y avait rien d'autre à portée de main... OK... mais alors pourquoi les appareillages de murs restants ne comportent-ils pas ce genre de roches? 2 poids=2 mesures? je ne le pense pas et en ce cas on approche de ce constat pour une raison précise les cellules étaient équipées de traces ferreuses abondantes. on ne peut imaginer les religieuses jouant Popeye à la recherches d'aliment ferrugineux ;-) ou la gde scène de l'eau ferrugineuse de Bourvil... peste dieu!!! que les fouldres célestes s'abattent sur moi pour ces douteuses plaisanteries...;-) des paratonnerres alors?
le site laisse des traces plus au nord d'industrie sommaire d'artisanat des premiers métaux ferreux...
un dieux des forges primitives... une deesse plutôt... supplantée ensuite par la bonne Ste Barbe et son attention aux foudres, feux et mineurs craintifs des colères peu grisantes des coups de grisou des dieux profond... et là interviennent les documentations d'Arriva avec des eaux souterraines abondantes dans ce secteur... des eaux... minérales... voire chaudes. et si elles sont chaudes je vous prie de croire qu'elles viennent de loin sous la terre assez CREUSE en ces endroits;-)
madeleine??? serait-elle alors présente par l'analogie de femmes ne se coupant pas les cheveux... et par la couleur de la rouille approchant certains totems régionaux... ou encore cette eau de couleur rouge stagnant dans une petite cavité sous périllos...

lien avec l'homme? le dieu de la forge et du fer est un certain résident du panthénon grec du beau nom d'Hépaïstos... mais si mais si mais si (dirait Jésus;-) rappelez-vous... celui qui vint au monde sans l'aide besogneuse et fertilisante de son papa... ça vous rappelle rien monsieur le St Esprit? ce dieu fit place à Vulcain mais qui eut le temps, lui si chétif, de forger... le collier d'Harmonie!!!!! harmonie??? vous avez dit harmonie? comme c'est harmonieux...
et puis si on regarde la mythologie finnoise on y retrouve le vieux coup de la vierge engrossée par son dieu à la différence que là elle enfante de 6 oeufs d'or et le dernier de fer... une vraie mine de scènes souterraines qui ne nous barbent pas vraiment... mais ce n'est pas tout pour cette sainte des sombres profondeurs maternelles et matricielles. en effet pour ce pays l'enfer n'existe pas vraiment car il s'agit d'une contrée enfouie profondément sous terre ou on trouve, de sombres forêts et un petit soleil et de grandes étendues d'eaux plutôt inquiétantes... on en bataille à ressortir sans l'aide d'une femme... ben voyons, c'est ça l'Enfer!

et mais alors me direz-vous et la douce madeleine dans tout ça? peut-être se rapproche t-elle de l'oeuf rouge finnois qui coupé en deux offre déja un premier profil du madeleine en doux biscuit... mais aussi la pousse t-on comme un certain Girard de Roussillon (le bien nommé) à se retrouver en reliquaire dans la basilique de Vezelay (fondée à son intention) sur les anciennes mines de fer sous l'église primitive de St Père qui sert de fondation à la basilique madeleinienne... tout comme à périllos, où les mines de fer abondent formidablement, on trouve souvent 'une madeleine' à proximité des sites d'exploitations minières du fer.... et puis sur le terrier des périllos de 1482 la source proche du couvent n'a t-elle pas pour nom 'La Madeleyn'??? nous portrerons un dernier regard aux eaux de RLBains... avec les eaux de la Madeleine et du cercles assez rougeoyantes il faut bien le croire... dur comme fer!
si le lieu périllossien est très partiellement féminin celui du secteur 'pas du cheval' l'est complètement car à ce jour pas une seule tombe masculine n'a été mise à jour sur le coin... et que dire aussi de la chapelle église du vieux village de salveterre du plateau improprement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Lun 10 Mai - 17:57

tout ceci peut sembler un peu lourd... aussi pour faire une petite halte allégeante nous poserons nos regards sur ces saintes capable de s'élever en lévitation. Telles Maria de Agredfa qui, au XVIIe siècle prenait son envol devant témoins dont sa majesté Philippe IV d'Espagne qui, fort impressionné conserva avec la sainte des relations épistolaires à loingue durée comme on peut en juger au long de plus de 600 lettres! Elle ne fut pas la seule dans l'art du vol plané... en effet on trouve aussi une Sœur Marie de Jésus crucifié qui vécut à deux reprises dans le Carmel de Pau, en 1867 et en 1872 où elle s'adonnait au plaisir de la lévitaion en public... Ste Marie l'Egyptienne ne fut pas en reste et assurait aussi des vols stationnaires dont le peintre espagnole Ribera, pour son roi Philippe IV (encore lui!!! décidément il aimait les saintes s'envoyant en l'air) s'inspirait en la montrant en plein décollage devant un Zosime un peu perplexe craignant là quelques diableries volantes...
on n'oubliera pas Christine l’Admirable (1150-1224) qui portait ses capacités au décollage comme une croix de douleur... quant à Agnès de Bohême elle choisit un jour d’Ascension, non sans humour, pour se laisser
aller à un envol digne de celui d'une âme durant plus d’une heure devant ses soeurs médusées... et pendant ce temps c'est la Bienheureuse Gerardesca qui, à Pise, est prise en flagrant déli de vol sans visiblité "à 10 coudées de hauteur"... mais hélas pour toutes ces saintes de l'air la palme ira pourtant à Ste Thérèse d'Avila avec mentions très bien du jury;-) c'est monsieur Newton qui, s'il avait été témoin de ces dames volantes, serait parti en sanglotant se payer une compote de pomme pour se consoler;-)...
baste revenons sur terre en remarquant que la légereté ascentionnel est aussi l'apanage de pa mal de saints dont le doux et paisible SQt Dominique qui lui aussi se tappait des survols de la situation en rase motte entre deux envois au bucher pour tellement moins que ça!!!!! non mais hohoo faut pas exagérer quand même!!!!
et Madeleine dans tout ça me direz-vous le regard dans les nuées... et bien Madeleine dans tout ça ayant du mal à obtenir son brevet de pilotage divin s'est remettait simplement aux transports non de joie mais angéliques pour aller prendre son repas au 7ème ciel au son d'une angélique musique... la AIR-ANGE avait le privilège du transport de cette sainte à qui elle accordait sans doute des tarifs avantageux.
gageons que les si nombreuses réincarnations de Mdeleine nous lisent elles auront à coeur de reproduire cet envol avec grâce et légéreté... sinon il est à craindre que nous regardions leur statut sans grand envergure ni d'une grande capacité à monter bien haut...
ad contrôleur aérien de svc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chalandon stéphane



Messages : 44
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Mar 11 Mai - 9:04

Salutance à tous,

Il y a aussi St Joseph de Copertino,évoqué par Blaise Cendrars et élevé par lui au rang de St patron de l'aviation. Cendrars qui a constamment fait allusion ,assez mystérieusemen ent à M.Madeleine ("la carissima",il n'écrivit pas le livre qu'il prévoyait à son sujet) et à St Bertrand de Cominges .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chalandon stéphane



Messages : 44
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Mar 11 Mai - 10:13

La "vénus de Quinipily" est surnomée "dame de fer" c'est une divinité des forges elle porte un bandeau sur le front avec les lettres "lit" ou "iit"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Mer 12 Mai - 11:55

hé hé hé hé... st bertrand du comminges??? voyez-vous ça ;-) !!!!!!
merci Stéphane... bonjour chez vous ;-)
a


chalandon stéphane a écrit:
Salutance à tous,

Il y a aussi St Joseph de Copertino,évoqué par Blaise Cendrars et élevé par lui au rang de St patron de l'aviation. Cendrars qui a constamment fait allusion ,assez mystérieusemen ent à M.Madeleine ("la carissima",il n'écrivit pas le livre qu'il prévoyait à son sujet) et à St Bertrand de Cominges .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Mer 12 Mai - 11:58

de Zéphyrin... un coup de nostalgie sentimentale... bien humain ici...


André,merci de mettre ces quelques lignes sur le forum "Madeleine et les dames..."

Bonjour à tous,
En ce jour qui me touche personnellement - 90ème anniversaire de ma Maman,qui se prénome Marie-Madeleine-l'envie m' a pris d'écrire les quelques lignes suivantes:
Tout groupe,tout ensemble,toute nef -qu'elle soit sociale,religieuse etc...(voire des fous)- a besoin,pour ne pas voir ses valeurs dériver sur la mer,se dissoudre et sombrer dans le non-structuré... de s'ancrer sur des points ,des plots,extérieurs à son périmètre,à sa frontière,à sa coque .Ces points apparaissent à la fois comme des havres et des écueils,des dangers, des tabous dont la possession selon un point de vue ,la transgression selon l'autre,est fondamentale.
En ccelles-ci consistent les "noeuds" de toute Histoire. Dans l'atmosphère chrétienne,comment se fera,à propos des Femmes Merveilleuses,le partage entre magie blanche et magie noire,fées et sorcières,contes et légendes?
Comment se fera le partage entre la SIRENE -aux écailles mercurielles du dragon-, de "SEIR" (le soleil en grec) ,et la femmes chevelue ou aux TRESSES (SEIRA engrec ),hieroglyphes du rayonnement solaire,de l'énergie vibratoire,entre Mélusine et Marie-Madeleine?
La sirène n'était-elle pas,dans le conte, le symbole de l'union du soufre naissant,-le poisson écailleux,l'Ichtus - avec le mercure commun ,la Vierge,dans le sel de Sagesse ?
Salut ou Damnation?Quand un conte -Ra conté ?- passe dans de nouveaux codes spatiaux et temporels,il devient facilement légende. Cette différence était encore bien marquée à l'époque des frères Grimm:son oubli initie de nouveaux havres,de nouveaux écueils de nouveaux dangers: des dogmes-religieux,économiques,scientifiques -,... des intégrismes de toute sorte, des avatars...

Zephyrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Mer 12 Mai - 15:20

de sirène à créatures reptiliennes il y a peut-être ce pas que nous allons tenter ensemble en direction de nos dames hagiographiqument notres...;-)
il s'agit de celles qui bravèrent de monstreuses bestioles semant la terreur si possible près de cours d'eau...
elle répondent au romantique nom de sauroctones, car elle seraient 'tueuses de lézards'... ou sauriens?
certes... elles sont moins nombreuses que leurs confrères de la même corporation qui eux sont légions... mais pour ces dames dont le courages n'a d'égale que la foi et la force de caractère (personnellement votre serviteur prendrait ses jambes à son cou en cas de rencontre aussi malencontreuse;-) je dirai avec beaucoup de respect que la qualité doit primer sur la quantité... non?
dans ce petit groupe d'intervention rapide anti-dragon on trouve:
tt d'abord la douce et belle Ste Enimie... superbe princesse mérovingienne (tiens tiens tiens ;-) elle refuse ses épousailles avec un prince douteux... implorant Dieu de la rendre épouvantable il l'afflige de la lèpre on imagine que le prétendant lui épargnat volontier la nuit de noce;-) !!! alors non seulement elle a le pouvoir de dégoter des eaux curatives... mais en prime elle pourfend le drac bestiole fumante et peu sympathique consommant de préférence enfants et jeunes femmes alléchantes (hé ho... on peut être dragon et avoir bon gout, non?)
c'est vers Burlatis que se déroule la passe d'arme dont notre dame sort victorieuse (un chaos du Pas de Soucy témoigne de la violence de cette lutte) en rendant pour faire bon poids cette eau miraculeuse et curative... les eaux de Ste Enimie vers leS Pyrénées auraient les mêmes avantages... de plus elle choisit une belle grotte pour s'y retirer en ermite... et enfin comme les bonnes nouvelles n'arrivent jamais seules elle s'avère être la soeur du roi Dagobert, rien que ça!!!... qui récupéra ses reliques en 628... on appréciera les fresques de de la grande scène du combat titanesque de la sainte contre la bête...:-)
ensuite... et bien ensuite on a la bonne sainte Radegonde... qui elle aussi s'en donne à coeur joie d'estourbire la bête près de... Montsaunès et surtout l'horrible "Grand' Goule" de Poitiers !!!!!! mais, me direz-vous, qui est cette dame forte en domptage de monstres déplaisants? et bien c'est tout simplment une ancienne reine des Francs et 4ème épouse du roi Clotaire 1er... c'est quand même fou que ces dames de hautes noblesses soient tout autant portées sur la chasse aux bêbêtes hurlantes et déchirantes de jeunes femmes et enfants... non? il est vrai qu'en terme de sang royale... bon sang ne saurait mentir!!!;-)
dans la foulée arrive à présent avec n°3 la douce Sainte Marguerite d'Antioche de Pisidie ou Sainte Marine vierge martyre du IVe s. C'est Olybrius (le bien nommé!!!;-) qui la convoite et qui, devant son refus d'épouser un olibrius de cette trempe, l'emprisonne dans une geôle où à domicile un épouvantable démon-dragon... à qui elle règle le compte d'un simple signe de croix!!! et pan!!! Pas très content de son voyage le préfet romain la fait martyriser avec un croc rappelant le sympathique souvenir de celui de la faramine bestiole.... Elle en réchappe miraculeusement. animée, alors, par une frénésie destructrice de dragon elle se laissera emportée dans on élan au nettoyage dragonesque en éliminant radicalement, dans son élan purificateur, ceux infestant Savigny et Lucéram en Provence!!!
et puis enfin nous voici à notre meilleur moment sous les traits de la paisible et ménagère ;-) Marthe... elle aussi ne fait pas dans la dentelle de dragon. On trouve, un beau jour, une jeune fille du nom de Marthe originaire de Béthanie... hé oui vous l'avez bien deviné c'est notre Sainte Marthe, venue évangéliser la Basse-Provence et s'essayer au dressage des créatures dévastatrices en bord de milieu aquatique. et ça tombe bien, comme mars en carême, car se trouvanty en mal de dégragonerie elle décide d'aller face à l'épouvantable tarasque... et de braver héroïquement la bête. sa foi lui permit de matriser le monstre et de lui mettre une laisse. Au demeurant l'imagerie d'épinal montre souvent Marth et son dragon qu'elle promène sans doute pour lui faire faire des besoins bien naturels en somme... et puis de toute manière les excréments de dragon dégagent une odeur si pestilentielle que c'est insupportable dans tout bon foyer familial qui se respecte... sans doute vous pensez que je fais en final dans la scatologie facile... et bien non car Marthe est celle de Béthanie... vous savez bien... béthanie? et à béthanie, Marthe est la sœur de Lazare (elle assiste aussi à la résurrection de son frère) et de Marie de Béthanie. dans l'imagerie agiographique si on la montre promenant paisiblement son monstre en laisse on la montre tout autant en maîtresse du foyer avec son trousseau de clés et une sorte de poelle à long manche ... comme on peut la voir sur une enluminure destinée à Isabella Breviary (1497).
et pour l'instant les dames hagiographiquement sauroctones se bornent à cette petite liste... tout en sacahnt que l'espagne nous réserve d'autres surprises en la matière.
et vous devez penser... ok mais cette fois quelle pirouette va-til nous faire pour retomber sur ses pieds près des cheveux de Maldeleine...;-) et ben c'est pas bien difficile... car nous voyons de saintes femmes souvent issues de la plus hautes aristocratie mérovingienne... du sang bleu... finissant souvent leur vie "périlleuse" menée au seuil ou perron ??? du risque maxi de se faire bouffer par de voraces bestioles peu reluisantes... et madeleine... et bien madeleine, elle, les a dans son ventre ses sales bestioles !!!!!! et puis ne la dit-on pas issue de l'aristocratie d'orient et de l'époque??? sinon comment expliquer tout le fric qu'elle craque pour Jésus et ses disciples (à la grande fureur de Judas)... et puis l'homme n'est-il pas la créature le plus monstrueuse souvent assoiffé de jeunes femmes charmantes et innoncentes??? l'homme n'est-il pas bestial à un point innommable??? ne demande t-il pas de temps à autres d'être enfin maîtrisé et mis au pas par quelques dames pouvant lui passer une solide muselière??? de plus ces lieux humides ou souterrains, ou se terre la bête faramine, ne sont-ils pas le domaine de la dame noire sous terre et blanche quand elle resplandit? quand à Madeleine... ne serait-elle pas indentifiable à la soeur de Marthe et... de Lazare??? la villa, le domaine, de l'exhubarant bérenger Saunière ne se trouve t-il pas sous le vocable de... Béthanie??? avec une maîtresse, Marie la 'dénarnaudienne', de maison (ou d'un homme de Dieu???) tenant les clès, le moine (;-), la poelle à frire et le vase d'eau bénite, peut-être au... parfum... de sainteté??? comme le dit formidablement l'imagerie populaire??? et alors pourquoi, en ce cas, Marthe ne serait-elle pas allée chercher le sujet monstrueux au fond de l'eau, de la vase qui y stagne ou au fond... du vase... quant à l'histoire de RLC... ces dames sauroctones pourraient bien un jour ou l'autre finir en sauniéroctone ;-) et après tout pourquoi pas?
et puis parmi les innombrables "madeleine II - le retour" (une super production mondiale de la RLC-films ridicules) qui se sent d'affonter la bête sans flingot ni bazooka au fond d'un putride marigot?... ou d'aller finir ses jours dans une grotte obscure... lépreuse, sans savon, téléphone portabe, hotel Ilton, flot d'admirateurs le chéquier à la main, ou sans sa carte de crédit??? attention!!! toutes reproductions serait une contrefaçon éhontée sans l'estampille de contrôle...
andré qui évite de réveiller la bête qui est en lui ;-)


Dernière édition par André Douzet le Mer 12 Mai - 18:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nico60



Messages : 46
Date d'inscription : 26/01/2010
Age : 58
Localisation : oise

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Mer 12 Mai - 16:19

Bonjour tout le monde

St Maximin plutot que Vézelay??????

nico60
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Mer 12 Mai - 17:56

et oui Nico... du moins d'après ce que j'en ai lu...
andré

nico60 a écrit:
Bonjour tout le monde

St Maximin plutot que Vézelay??????

nico60
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: l'anti madeleine   Ven 17 Sep - 9:51

voilà... je crois pouvoir vous annoncer déja qu'après "L'Affaire Asmodée" nous sommes à la veille de finir un autre dossier qui traitera de
"RLC l'anti-Marie Madeleine...
ou la véritable Marie-Madeleine et l'énigme de la crucifixion"

dans ce travail qui murit entre MarieAnge Tibot et moi depuis plusieurs mois nous présenterons des inédits sur Madeleine... des éléments pris bien entendu dans les txt religieux et historiques complètement laissés pour compte et ignorés par les ténors... des scoop et des news
à tel point que c'est actuellement la foire d'empoigne chez les éditeurs pour avoir ce txt prévu pour Editions Septera... et qui l'ont appris il y a peu de temps!!!!
la suite qui se passera dans la foulée de ce dossier sera ,là une vraie petite bombe sur un sujet tabou mais pourtant lorgné par tous...[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Douzet



Messages : 424
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   Ven 17 Sep - 9:53

... et puis puisque nous parlons édition nous préparons des rééditions sur RLC et RLB que nous devons aux recherches de Zéphyrin... des petits trésors oubliés ou alors non possédés par les ténors??? à peine croyable ;-)
les affaires reprennent !!!!;-)
a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: madeleine et autres dames hagiographiquement notres   

Revenir en haut Aller en bas
 
madeleine et autres dames hagiographiquement notres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dojoji & Autres Nouvelles - Mishima Yukio
» Simone de BEAUVOIR: Le sang des autres
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)
» [Big Brother] Périclès espionne (entre autres) FaceBook

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Societe Perillos :: Madeleine et les dames hagiographiquement nôtres-
Sauter vers: